La clause de réserve de propriété

07.06.18
La clause de réserve de propriété

La clause de réserve de propriété et son utilité

La vente avec réserve de propriété est une pratique très développée en droit français des contrats, tant dans le monde des affaires que dans les ventes aux particuliers. Dans cette clause, les parties à une vente conviennent que le transfert de propriété du bien vendu sera retardé jusqu’au paiement intégral du prix. La réserve de propriété est ainsi une sécurité pour le vendeur craignant de ne pas être payé à échéance.

Sources légales pour la réserve de propriété

Il existe deux sources légales :

  • Le régime général de la réserve de propriété est prévu à l’article 2367 et suivant du code civil.
  • L’article L.624-16 et suivant du code de commerce prévoit quant à lui l’articulation entre l’existence d’une clause de réserve de propriété et la procédure collective sous la forme de l’action en revendication des biens meubles.

Une garantie dérogeant au principe de transfert immédiat de la propriété

L’article 1583 du code civil prévoit que la vente provoque automatiquement, par le simple échange des consentements et sans aucune formalité le transfert de la propriété de la chose vendue d’après le droit des contrats.

Il est cependant possible d’y déroger à travers l’utilisation d’une clause de réserve de propriété. Celle-ci prévoit que le vendeur se réserve la propriété du bien jusqu’au paiement du prix par l’acheteur et ce, alors même que l’acheteur est entré en possession du bien.

Les conditions à respecter pour la validité d’une clause de réserve de propriété

Pour que cette clause soit valide et licite, elle doit respecter un certain nombre de règles relevant du droit commun, telle que le consentement mutuel. L’écrit n’est cependant pas une condition de validité de la clause en droit civil. Une deuxième condition, essentielle est l’accord exprimé sur la clause, à savoir :

  • sur le principe même du transfert différé de propriété,
  • par la prise de connaissance sans équivoque par l’acheteur, ce qui dépend de la manière dont est rédigée cette stipulation, de son apparence, etc.
  • avant la livraison.

Utilité principale de la clause dans le cadre des procédures collectives et de l’action en revendication

L’intérêt majeur des clauses de réserve de propriété se trouve dans le cadre des procédures collectives et plus précisément au moment de l’action en revendication. En effet, le code de commerce dans son livre VI relatif au droit des entreprises en difficulté lui consacre un article situé au cœur d’un régime de revendications des biens meubles propres à la cessation de paiement.

La clause de réserve de propriété joue un rôle de garantie pour le vendeur. En effet cela lui permet de pouvoir exiger du client en redressement ou liquidation judiciaire la restitution de la marchandise restée impayée. Ainsi, le créancier vendeur ne rejoint pas la cohorte des créanciers devant se contenter de déclarer leur créance avec un risque important de ne jamais être payés.

Il faut néanmoins que le vendeur respecte deux conditions essentielles pour récupérer son bien :

  • que ce bien se trouve encore dans l’entreprise qui est en cessation de paiement et
  • qu’il ait exercé son action en revendication dans le délai de trois mois prévu par l’article L.624-9 du code de commerce.

Dans la pratique, la restitution du bien impayé par le liquidateur judiciaire peut s’avérer fastidieuse : celui-ci peut tenter de faire valoir que la clause n’a pas été acceptée par la société en liquidation, puis que le bien ne se trouve plus dans le patrimoine.

Françoise Berton, avocat en droit allemand

Tous droits de propriété intellectuelle réservés

Photo: jjfarq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

* Mentions obligatoires